BAD - Base autonome Durable

Découvrons ensemble ce qu’est une Base Autonome Durable

La BAD du survivaliste est son refuge. Il doit se sentir en sécurité dans ce lieu et avoir un minimum d’autonomie pour survivre à la plupart des situations qui peuvent survenir. Il va l’aménager au fur et à mesure en fonction de ses moyens et de ses ambitions pour ce lieu. Voyons ensemble ce qu’il en ait.

La BAD : un lieu de vie

Tout survivaliste doit avoir sa BAD. Il s’agit soit de son logement principal soit d’un logement de repli en fonction de ses moyens financiers. Cela peut être un appartement en ville ou une maison de campagne voir une cabane dans une forêt.

Chacun aura sa propre vision de la base autonome durable idéale. Tout ce qui compte, c’est de pouvoir stocker ses affaires et vivre sur place avec un minimum de confort.

L’emplacement de la base autonome durable

Dans l’idéal, d’après moi, il faut une maison à la campagne. La vraie campagne, pas un petit pavillon de banlieue sur un terrain minuscule où tout le quartier entend vos conversations.

La campagne, celle qui nous éloigne des villes et de son lot de problèmes et d’agressions. La campagne où l’on croise plus de vaches et de moutons que d’habitants. Celle qui oblige à faire 20 ou 25km en voiture pour aller dans une galerie marchande ou un supermarché.

La taille de la BAD

Tout dépend de ce que l’on compte faire et de combien de personnes doivent rejoindre la base en temps normal. Si vous êtes une famille de 2 adultes avec 2 enfants, une maison de 100/120m2 avec un sous-sol ou au moins une cave enterrée peut être suffisant pour y vivre au quotidien et avoir un stock de provisions convenables.

Si vous voyez la BAD comme un lieu de repli en cas de crise, estimez combien de personnes seront présentes dans ce cas là, et comment vous envisagez l’organisation sur place. La taille du terrain et la quantité du travail manuel peuvent être un indicateur du nombre d’individus nécessaire à la survie du groupe.

Une base autonome durable, c’est aussi de la terre

Vous devez envisager la BAD avec un terrain suffisamment grand pour faire pousser des légumes, avoir un verger productif et peut-être même faire votre bois pour vous chauffer. Les avis divergent sur ce point, mais avec 500m2 de potager vous pouvez être autonome en légumes en faisant des conserves si vous gérez bien la terre et ce qui la compose.

De même, un verger de 500m2 devrait vous permettre d’être autonome en fruits, de pouvoir faire des compotes, des conserves voir de faire un peu d’alcool comme du cidre. Pensez aussi aux fruits secs tels que Noix et Noisettes qui sont riches en éléments nutritifs et excellentes pour la santé.

La BAD et les animaux : vos alliés !

Dans une base autonome durable, on devrait toujours trouver au minimum un à deux chats et quelques poules. Les poules produiront des oeufs frais, idéal pour cuisiner en apportant des protéines à vos repas. Vous pourrez aussi en élever pour leur chair voir faire de la reproduction.

Pendant ce temps, le chat fera la chasse aux souris dans la cour et le grenier ou la cave. Il serait dommage de perdre tout ou partit de ses récoltes à cause de petits nuisibles. Et puis, un chat c’est sympa. Et c’est un animal assez autonome, pourvu qu’il ait de la nourriture et de l’eau à disposition.

La base autonome durable dont vous rêvez

À quoi ressemblera votre base autonome durable ? Vous êtes déjà propriétaire d’une fermette ? Vous vivez en appartement ? Faites une liste de vos projets et de comment vous pensez évoluer vers ses projets. Parlez-en à votre partenaire de vie et vos enfants.

Listez les activités que vous souhaitez faire sur place, visitez des fermes pour voir comment ils fonctionnent lors de portes ouvertes au printemps. Faites des recherches sur comment vivaient nos ancêtres en France et en Europe de l’Ouest pour revenir aux basiques d’une vie plus saine.

N’oubliez pas l’aspect sécurité du lieu de vie. Mettre en place un potager, un verger, des animaux ne servirait à rien si vous ne prévoyez rien pour sécuriser les lieux. Clôtures naturelles avec des ronces et autres arbres épineux doublés d’arbustes produisant des petits fruits seront déjà efficaces. Ajoutez fils de barbelés et autres grillages assez haut et vous serez tranquille un moment.

Pensez aussi, et c’est valable partout, à fermer vos portes à clefs (y compris les voitures et les garages) pour éviter de vous faire visiter lorsque vous avez le dos tourné ou pendant votre sommeil, il en va aussi de votre survie. Prévoir des fenêtres et portes solides et avec de bons verrous est indispensable tout comme la discrétion sur vos stocks et vos projets.

 

Vous avez maintenant une idée assez précise de ce que doit être une base autonome durable, il ne vous reste plus qu’à a réaliser à votre image. L’aspect sécurité du lieu est très important et à prendre en compte dés le départ.

N’hésitez pas à réaliser des investissements dignes de ce nom sur ce point en effectuant des recherches approfondies sur le sujet. Il y a beaucoup d’informations sur le net. À vous de faire le trie pour avoir les bonnes informations.

Bien entendu, le sujet de la BAD est bien trop vaste pour en rester là. C’est une première approche pour comprendre ce que c’est. Nous allons faire plusieurs articles sur le sujet, sur le choix de l’équipement et de l’aménagement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *